L'avocate de Silvia Liskova avait introduit la demande de récusation le 15 septembre dernier parce qu'elle doutait de l'impartialité des juges. Ceux-ci avaient cependant refusé de se démettre. La cour d'appel avait dès lors dû se pencher sur la demande de récusation. La cour d'appel a balayé dans son arrêt l'ensemble des griefs soulevés et le parquet général près la Cour de cassation ne voit pas de raison de casser cet arrêt. (Belga)

L'avocate de Silvia Liskova avait introduit la demande de récusation le 15 septembre dernier parce qu'elle doutait de l'impartialité des juges. Ceux-ci avaient cependant refusé de se démettre. La cour d'appel avait dès lors dû se pencher sur la demande de récusation. La cour d'appel a balayé dans son arrêt l'ensemble des griefs soulevés et le parquet général près la Cour de cassation ne voit pas de raison de casser cet arrêt. (Belga)