Interrogé sur l'absence de son client Salah Abdeslam à l'audience de jeudi, Me Mary a indiqué, en néerlandais, que la réponse à cette question se trouvait dans celle donnée par Salah Abdeslam lundi matin devant le tribunal. Celui-ci avait indiqué qu'il ferait usage de son droit au silence et qu'il ne plaçait sa confiance qu'en Allah. "Non", a ensuite laconiquement répondu l'avocat à un journaliste lui demandant s'il avait tenté de convaincre son client de se présenter devant le tribunal. Quelques instants après Me Mary, les avocats des parties civiles sont également entrés dans la salle d'audience. (Belga)

Interrogé sur l'absence de son client Salah Abdeslam à l'audience de jeudi, Me Mary a indiqué, en néerlandais, que la réponse à cette question se trouvait dans celle donnée par Salah Abdeslam lundi matin devant le tribunal. Celui-ci avait indiqué qu'il ferait usage de son droit au silence et qu'il ne plaçait sa confiance qu'en Allah. "Non", a ensuite laconiquement répondu l'avocat à un journaliste lui demandant s'il avait tenté de convaincre son client de se présenter devant le tribunal. Quelques instants après Me Mary, les avocats des parties civiles sont également entrés dans la salle d'audience. (Belga)