"Je ne souhaite pas répondre aux questions", a déclaré Salah Abdeslam à la juge présidant les débats, Marie-France Keutgen, qui l'interrogeait sur son identité. Il s'est muré dans le silence devant les enquêteurs depuis son incarcération en France en avril 2016. (Belga)

"Je ne souhaite pas répondre aux questions", a déclaré Salah Abdeslam à la juge présidant les débats, Marie-France Keutgen, qui l'interrogeait sur son identité. Il s'est muré dans le silence devant les enquêteurs depuis son incarcération en France en avril 2016. (Belga)