Salah Abdeslam "utilise le tribunal" et "inverse la culpabilité" en accusant la présidente, s'offusque Philippe Dupeyron de l'association 13onze15 Fraternité et Vérité. "C'est un galop d'essai, cela laisse préjuger de son attitude pour le procès sur les attentats." Les différentes associations de victimes ont en tout cas la volonté d'être solidaires, a-t-il ajouté. Pour Guillaume Denoix de l'association française des victimes du terrorisme, Salah Abdeslam "reste radical". "Il se pose encore une fois en victime. Il refuse de reconnaitre la cour alors que c'est lui qui a voulu venir", déplore-t-il. (Belga)

Salah Abdeslam "utilise le tribunal" et "inverse la culpabilité" en accusant la présidente, s'offusque Philippe Dupeyron de l'association 13onze15 Fraternité et Vérité. "C'est un galop d'essai, cela laisse préjuger de son attitude pour le procès sur les attentats." Les différentes associations de victimes ont en tout cas la volonté d'être solidaires, a-t-il ajouté. Pour Guillaume Denoix de l'association française des victimes du terrorisme, Salah Abdeslam "reste radical". "Il se pose encore une fois en victime. Il refuse de reconnaitre la cour alors que c'est lui qui a voulu venir", déplore-t-il. (Belga)