Le juriste de 75 ans apparaît comme un personnage clé dans la tentative de Trump d'obtenir des informations de l'Ukraine sur son rival démocrate Joe Biden, qui a conduit les démocrates à lancer une procédure de destitution à son encontre. "Je savais que les médias de caniveaux et les démocrates corrompus voudraient tenter de me détruire pour continuer leur couverture longue de plusieurs années d'un scandale aux plus hauts niveaux de l'administration Obama", a commenté sur Twitter M. Giuliani samedi. Le conseiller de Trump a accusé le rival démocrate du président américain, Joe Biden, de pression sur l'Ukraine pour licencier un juge alors que son fils Hunter Biden siégeait dans le conseil d'administration d'une compagnie de gaz ukrainienne inquiétée par la justice. Aucune preuve de telles pressions n'a été démontrée et d'autres pays européens souhaitaient aussi le départ de ce juge largement perçu comme incapable de lutter contre la corruption dans le pays d'Europe de l'Est. (Belga)