La Chambre des représentants, dominée par les démocrates, s'est prononcée en faveur de l'"impeachement" du milliardaire républicain de 73 ans à l'issue d'un débat acrimonieux entre deux camps aux vues irréconciliables reflétant les profondes divisions de l'Amérique. Le chef d'"abus de pouvoir" a tout d'abord été adopté, avec 230 voix pour, 197 contre et une abstention. Le second vote portait sur le chef d'entrave au travail du Congrès. Ce dernier a été voté à avec 229 voix pour, 198 contre et une abstention. Le vote a suivi, à une poignée de voix près, de strictes lignes partisanes. Il appartiendra désormais au Sénat de juger Donald Trump, sans doute en janvier. Les républicains, qui contrôlent la chambre haute, ont déjà prévenu qu'ils avaient la ferme intention d'acquitter leur président. Ce vote à la Chambre, qui intervient à moins d'un an du scrutin présidentiel, est en tout point historique. Seuls deux autres présidents - Andrew Johnson en 1868 et Bill Clinton en 1998 - ont vécu une mise en accusation. Le républicain Richard Nixon, empêtré dans le scandale du Watergate, avait préféré démissionner en 1974 avant de subir telle avanie. Le 45e président des Etats-Unis, qui entend briguer un deuxième mandat en novembre 2020, est accusé par les démocrates d'avoir demandé à l'Ukraine d'enquêter sur un de ses rivaux potentiels à la présidentielle, Joe Biden. Il aurait retenu une aide financière et une réunion clé à la Maison-Blanche pour faire pression sur l'Ukraine. Les démocrates estiment qu'il a ensuite entravé l'enquête du Congrès sur cette affaire. Le président américain Donald Trump a dénoncé la "haine" des démocrates du Congrès, peu après le vote. "Pendant que nous créons des emplois et que nous nous battons pour le Michigan, la gauche radicale au Congrès est rongée par l'envie, la haine et la rage, vous voyez ce qu'il se passe", a-t-il lancé lors d'un meeting de campagne depuis la ville de Battle Creek. "Les démocrates essayent d'annuler le vote de dizaines de millions d'Américains", a-t-il ajouté. (Belga)

La Chambre des représentants, dominée par les démocrates, s'est prononcée en faveur de l'"impeachement" du milliardaire républicain de 73 ans à l'issue d'un débat acrimonieux entre deux camps aux vues irréconciliables reflétant les profondes divisions de l'Amérique. Le chef d'"abus de pouvoir" a tout d'abord été adopté, avec 230 voix pour, 197 contre et une abstention. Le second vote portait sur le chef d'entrave au travail du Congrès. Ce dernier a été voté à avec 229 voix pour, 198 contre et une abstention. Le vote a suivi, à une poignée de voix près, de strictes lignes partisanes. Il appartiendra désormais au Sénat de juger Donald Trump, sans doute en janvier. Les républicains, qui contrôlent la chambre haute, ont déjà prévenu qu'ils avaient la ferme intention d'acquitter leur président. Ce vote à la Chambre, qui intervient à moins d'un an du scrutin présidentiel, est en tout point historique. Seuls deux autres présidents - Andrew Johnson en 1868 et Bill Clinton en 1998 - ont vécu une mise en accusation. Le républicain Richard Nixon, empêtré dans le scandale du Watergate, avait préféré démissionner en 1974 avant de subir telle avanie. Le 45e président des Etats-Unis, qui entend briguer un deuxième mandat en novembre 2020, est accusé par les démocrates d'avoir demandé à l'Ukraine d'enquêter sur un de ses rivaux potentiels à la présidentielle, Joe Biden. Il aurait retenu une aide financière et une réunion clé à la Maison-Blanche pour faire pression sur l'Ukraine. Les démocrates estiment qu'il a ensuite entravé l'enquête du Congrès sur cette affaire. Le président américain Donald Trump a dénoncé la "haine" des démocrates du Congrès, peu après le vote. "Pendant que nous créons des emplois et que nous nous battons pour le Michigan, la gauche radicale au Congrès est rongée par l'envie, la haine et la rage, vous voyez ce qu'il se passe", a-t-il lancé lors d'un meeting de campagne depuis la ville de Battle Creek. "Les démocrates essayent d'annuler le vote de dizaines de millions d'Américains", a-t-il ajouté. (Belga)