"Aujourd'hui nous inaugurons une nouvelle ère de deux ans et quatre mois", jusqu'aux prochaines élections présidentielle et législatives fin 2018, et "il faudra en sortir sous les applaudissements des Brésiliens. Cela va être difficile", a-t-il déclaré lors de sa première réunion de cabinet, retransmise en direct à la télévision. (Belga)

"Aujourd'hui nous inaugurons une nouvelle ère de deux ans et quatre mois", jusqu'aux prochaines élections présidentielle et législatives fin 2018, et "il faudra en sortir sous les applaudissements des Brésiliens. Cela va être difficile", a-t-il déclaré lors de sa première réunion de cabinet, retransmise en direct à la télévision. (Belga)