"Nous reconnaissons que la loi n'est pas très claire et qu'elle est sujette à plusieurs interprétations, mais cette augmentation n'a pas de raison d'être", considère Test-Achats.

L'organisation estime que le gel des prix prenait cours à partir du 1er avril inclus. "Les augmentations calculées par Electrabel, Luminus et autres vont à l'encontre des décisions gouvernementales, et à l'encontre de l'esprit de la loi, qui ne voulait sûrement pas voir les prix augmenter avant la période de gel, occasionnant ainsi un gel sur des prix trop élevés", développe Test-Achats.

L'organisation conseille au consommateur de continuer à payer sa facture de gaz afin de ne pas se mettre en danger par rapport à son fournisseur. Cependant, il invite à payer sa facture en y mettant des réserves. "Cela ouvrira plus facilement le droit à un éventuel remboursement avec intérêts, si un juge devait déclarer l'augmentation illégale".

Le dossier est dorénavant entre les mains du SPF Economie. Test-Achats assure qu'elle suivra de près les effets de cette période de gel. A l'expiration de celle-ci, elle comparera à nouveau toutes les conditions tarifaires des contrats de chaque fournisseur.

Le Vif.be, avec Belga

"Nous reconnaissons que la loi n'est pas très claire et qu'elle est sujette à plusieurs interprétations, mais cette augmentation n'a pas de raison d'être", considère Test-Achats. L'organisation estime que le gel des prix prenait cours à partir du 1er avril inclus. "Les augmentations calculées par Electrabel, Luminus et autres vont à l'encontre des décisions gouvernementales, et à l'encontre de l'esprit de la loi, qui ne voulait sûrement pas voir les prix augmenter avant la période de gel, occasionnant ainsi un gel sur des prix trop élevés", développe Test-Achats. L'organisation conseille au consommateur de continuer à payer sa facture de gaz afin de ne pas se mettre en danger par rapport à son fournisseur. Cependant, il invite à payer sa facture en y mettant des réserves. "Cela ouvrira plus facilement le droit à un éventuel remboursement avec intérêts, si un juge devait déclarer l'augmentation illégale". Le dossier est dorénavant entre les mains du SPF Economie. Test-Achats assure qu'elle suivra de près les effets de cette période de gel. A l'expiration de celle-ci, elle comparera à nouveau toutes les conditions tarifaires des contrats de chaque fournisseur. Le Vif.be, avec Belga