Selon les premiers éléments de l'enquête, il s'agirait d'une évasion improvisée, précise le parquet samedi en fin de journée. Les trois individus auraient tenté d'escalader un premier mur pour accéder à la rotonde pendant la promenade du soir, vendredi vers 19h. Ils auraient ensuite franchi le deuxième grillage. Le 3ème individu aurait été intercepté après avoir emprunté un autre chemin. Originaires du Maroc, les deux fugitifs sont en séjour irrégulier. Le premier, Amine Al Alaoui, né en 2004, a été condamné deux fois en 2021 par le tribunal correctionnel de Bruxelles pour vol avec violence ou menace à un total de 48 mois d'emprisonnement. Le second, Azzedine Touzi, né en 1994, affiche plusieurs condamnations par le tribunal correctionnel de Bruxelles pour vols qualifiés, séjour irrégulier, port d'arme prohibée, tentatives de vol et coups et blessures. Les deux fugitifs ne sont pas considérés comme dangereux, précise le parquet du Luxembourg. L'audition du troisième détenu, un Lybien de 30 ans condamné pour des faits de vols, est en cours, indiquait le magistrat samedi en fin d'après-midi. L'hypothèse selon laquelle les trois détenus auraient bénéficié d'une aide extérieure n'est pas exclue. (Belga)

Selon les premiers éléments de l'enquête, il s'agirait d'une évasion improvisée, précise le parquet samedi en fin de journée. Les trois individus auraient tenté d'escalader un premier mur pour accéder à la rotonde pendant la promenade du soir, vendredi vers 19h. Ils auraient ensuite franchi le deuxième grillage. Le 3ème individu aurait été intercepté après avoir emprunté un autre chemin. Originaires du Maroc, les deux fugitifs sont en séjour irrégulier. Le premier, Amine Al Alaoui, né en 2004, a été condamné deux fois en 2021 par le tribunal correctionnel de Bruxelles pour vol avec violence ou menace à un total de 48 mois d'emprisonnement. Le second, Azzedine Touzi, né en 1994, affiche plusieurs condamnations par le tribunal correctionnel de Bruxelles pour vols qualifiés, séjour irrégulier, port d'arme prohibée, tentatives de vol et coups et blessures. Les deux fugitifs ne sont pas considérés comme dangereux, précise le parquet du Luxembourg. L'audition du troisième détenu, un Lybien de 30 ans condamné pour des faits de vols, est en cours, indiquait le magistrat samedi en fin d'après-midi. L'hypothèse selon laquelle les trois détenus auraient bénéficié d'une aide extérieure n'est pas exclue. (Belga)