Prime wallonne aux kots lointains: "Que Wallonie et Bruxelles versent l'argent à la Fédération!", lance Marcourt

06/02/19 à 17:09 - Mise à jour à 17:09

Source: Belga

Le ministre de l'Enseignement supérieur Jean-Claude Marcourt a proposé mercredi que les Régions wallonne et bruxelloise versent au budget de la Fédération des moyens financiers pour aider les étudiants amenés à koter loin de chez eux, plutôt que d'avancer unilatéralement une mesure "électoraliste et empreinte d'amateurisme".

Prime wallonne aux kots lointains: "Que Wallonie et Bruxelles versent l'argent à la Fédération!", lance Marcourt

Jean-Claude Marcourt © ERIC LALMAND/BELGAIMAGE

Le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles s'était saisi mercredi en plénière d'un mini-débat sur la volonté annoncée du gouvernement wallon (MR-cdH) d'instaurer une prime de 1.000 euros par an pour aider les étudiants de Wallonie à koter dans un établissement de l'enseignement supérieur de la Région.

Ce projet d'arrêté, qui n'en est qu'au stade de la première lecture, a rapidement déchaîné les critiques, en premier lieu de la part de Bruxellois exclus du système. Les ministres wallonne et bruxelloise du Logement, Valérie De Bue (MR) et Céline Fremault (cdH), ont convenu de se concerter, probablement en vue d'un accord de coopération pour les étudiants qui fréquentent les institutions bruxelloises.

"Les fédérations d'étudiants, les recteurs d'universités, tout le monde sera autour de la table pour essayer de construire l'arrêté, qui ne demande qu'à être amendé de manière constructive pour la rentrée de septembre", a assuré le député Dimitry Fourny (cdH).

"J'ai une solution", a lancé le ministre Marcourt (PS) après avoir rappelé les multiples critiques: "que la Région wallonne nous donne l'argent et je promets de l'utiliser de manière adéquate! Je demanderai (au gouvernement bruxellois) de venir avec le complément! ", a-t-il ajouté.

Réactions

La proposition n'a pas manqué de faire réagir la vice-présidente cdH des gouvernements de la Fédération et de Wallonie, Alda Greoli.

"Je salue le fait que M. Marcourt plaide pour un refinancement de la Communauté française", a-t-elle lancé au ministre, connu pour son régionalisme. "La fonction peut avoir des effets étonnants", a convenu ce dernier, sourire en coin.

"Plutôt qu'une mesure électoraliste et amateuriste, mettons-nous autour d'une table, essayons de ne pas accroître la division des étudiants en privilégiant des institutions plutôt que d'autres", a-t-il enjoint.

Le MR et le cdH ont réagi en rappelant les tentatives infructueuses du passé, au Fédéral ou à la Communauté française, et ont appelé à la concertation.

Pour Ecolo, Stéphane Hazée a lui aussi estimé que le gouvernement wallon devrait retirer sa mesure afin de dégager une solution concrète avec la Fédération.