Ces résultats, publiés sur le site internet de la primaire, portaient sur 2,61 millions de votants et 7.365 bureaux de vote dépouillés sur 10.229. Bruno Le Maire, Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-Frédéric Poisson et Jean-François Copé obtiendraient de 2,6% à 0,3% des voix. Au fur et à mesure des résultats, actualisés sur ce site internet, Alain Juppé consolidait son avance sur Nicolas Sarkozy pour la deuxième place. La première primaire de la droite a été marquée par une forte mobilisation des électeurs, avec 3,9 à 4,3 millions de participants selon une projection faite à la fermeture des bureaux de vote. Le deuxième tour aura lieu le dimanche 27 novembre. Compte-tenu de son impopularité et de ses divisions, la gauche au pouvoir risque d'être éliminée dès le premier tour en avril 2017. Le duel final pourrait donc, selon les sondages, se jouer entre le candidat de la droite, sorti de cette primaire, et Marine Le Pen, la chef de l'extrême droite. (Belga)

Ces résultats, publiés sur le site internet de la primaire, portaient sur 2,61 millions de votants et 7.365 bureaux de vote dépouillés sur 10.229. Bruno Le Maire, Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-Frédéric Poisson et Jean-François Copé obtiendraient de 2,6% à 0,3% des voix. Au fur et à mesure des résultats, actualisés sur ce site internet, Alain Juppé consolidait son avance sur Nicolas Sarkozy pour la deuxième place. La première primaire de la droite a été marquée par une forte mobilisation des électeurs, avec 3,9 à 4,3 millions de participants selon une projection faite à la fermeture des bureaux de vote. Le deuxième tour aura lieu le dimanche 27 novembre. Compte-tenu de son impopularité et de ses divisions, la gauche au pouvoir risque d'être éliminée dès le premier tour en avril 2017. Le duel final pourrait donc, selon les sondages, se jouer entre le candidat de la droite, sorti de cette primaire, et Marine Le Pen, la chef de l'extrême droite. (Belga)