La cheffe du parti Front national, qui a obtenu vendredi le ralliement du dirigeant de cette formation anti-européenne, "Debout la France", a justifié ce choix au nom du "patriotisme" et du "projet commun" défendus par M. Dupont-Aignan. Ce dernier a salué une alliance "historique". (Belga)

La cheffe du parti Front national, qui a obtenu vendredi le ralliement du dirigeant de cette formation anti-européenne, "Debout la France", a justifié ce choix au nom du "patriotisme" et du "projet commun" défendus par M. Dupont-Aignan. Ce dernier a salué une alliance "historique". (Belga)