Plus jeune président de l'Histoire de France, M. Macron, 39 ans, a demandé à ses partisans de se mobiliser pour les élections législatives prévues le 11 et 18 juin. "Cette majorité de changement c'est ce à quoi le pays aspire et c'est ce qu'il mérite", a lancé Emmanuel Macron. "Cette majorité de changement, c'est cela que j'attends de vous dans six semaines", a-t-il insisté lors d'un discours devant des milliers de partisans réunis devant le musée du Louvre à Paris pour célébrer sa victoire face à la candidate de l'extrême droite Marine Le Pen. "L'Europe et le monde attendent que nous défendions l'esprit des Lumières", a aussi déclaré Emmanuel Macron. "Nous ne cèderons rien à la peur, nous ne cèderons rien à la division", a-t-il dit. Après avoir traversé la cour du musée du Louvre, seul, le visage grave, il était monté sur scène au son de "L'Ode à la joie" de Beethoven, l'hymne européen, accueilli par des applaudissements nourris d'une foule agitant des drapeaux français. Dans un message poste sur sa chaîne Youtube, le président élu a par ailleurs annoncé qu'il quittait la présidence de son mouvement. "Je ne resterai pas à la tête d'En marche! car je vais devenir le président de tous les Français." (Belga)

Plus jeune président de l'Histoire de France, M. Macron, 39 ans, a demandé à ses partisans de se mobiliser pour les élections législatives prévues le 11 et 18 juin. "Cette majorité de changement c'est ce à quoi le pays aspire et c'est ce qu'il mérite", a lancé Emmanuel Macron. "Cette majorité de changement, c'est cela que j'attends de vous dans six semaines", a-t-il insisté lors d'un discours devant des milliers de partisans réunis devant le musée du Louvre à Paris pour célébrer sa victoire face à la candidate de l'extrême droite Marine Le Pen. "L'Europe et le monde attendent que nous défendions l'esprit des Lumières", a aussi déclaré Emmanuel Macron. "Nous ne cèderons rien à la peur, nous ne cèderons rien à la division", a-t-il dit. Après avoir traversé la cour du musée du Louvre, seul, le visage grave, il était monté sur scène au son de "L'Ode à la joie" de Beethoven, l'hymne européen, accueilli par des applaudissements nourris d'une foule agitant des drapeaux français. Dans un message poste sur sa chaîne Youtube, le président élu a par ailleurs annoncé qu'il quittait la présidence de son mouvement. "Je ne resterai pas à la tête d'En marche! car je vais devenir le président de tous les Français." (Belga)