Le secrétaire départemental FN du Morbihan, Bertrand Iragne, a menacé d'en appeler aux autorités si l'exposition n'était pas retirée au nom de la neutralité politique. Selon lui, les médias "ont véhiculé l'idée" que les membres du FN étaient "d'anciens nationalistes, de nouveaux nazis,..." et une telle exposition aurait pu influencer le vote. Le maire (PS) de la commune a accédé à la demande "pour ne pas créer d'incident inutile". Devant des citoyens, il a tout de même dit "s'indigner et s'insurger contre de telles pratiques qui reposent sur le déni de faits et vérités historiques, établies et reconnues, sur les mensonges les plus gros, les menaces, l'agressivité et la démolition". Le président élu Emmanuel Macron a été crédité de 75,69% des voix dans cette commune française, où le taux d'abstention était de 17,92% et des votes blancs ou nuls de près de 10%. (Belga)

Le secrétaire départemental FN du Morbihan, Bertrand Iragne, a menacé d'en appeler aux autorités si l'exposition n'était pas retirée au nom de la neutralité politique. Selon lui, les médias "ont véhiculé l'idée" que les membres du FN étaient "d'anciens nationalistes, de nouveaux nazis,..." et une telle exposition aurait pu influencer le vote. Le maire (PS) de la commune a accédé à la demande "pour ne pas créer d'incident inutile". Devant des citoyens, il a tout de même dit "s'indigner et s'insurger contre de telles pratiques qui reposent sur le déni de faits et vérités historiques, établies et reconnues, sur les mensonges les plus gros, les menaces, l'agressivité et la démolition". Le président élu Emmanuel Macron a été crédité de 75,69% des voix dans cette commune française, où le taux d'abstention était de 17,92% et des votes blancs ou nuls de près de 10%. (Belga)