Duant la campagne présidentielle, la candidate du FN, désormais en congé de la présidence du parti, avait assuré que la France n'était pas responsable de la rafle du Vel d'Hiv'. En juillet 1942, des policiers français ont pourtant arrêté plus de 13.000 personnes à Paris et dans sa banlieue, qui ont par la suite été déportées. (Belga)

Duant la campagne présidentielle, la candidate du FN, désormais en congé de la présidence du parti, avait assuré que la France n'était pas responsable de la rafle du Vel d'Hiv'. En juillet 1942, des policiers français ont pourtant arrêté plus de 13.000 personnes à Paris et dans sa banlieue, qui ont par la suite été déportées. (Belga)