Les résultats officiels du scrutin seront proclamés mercredi à 17h30. Emmanuel Macron doit être investi à la magistrature suprême avant le dimanche 14 mai à minuit, le mandat de François Hollande prenant fin à ce moment. Lors de la passation de pouvoir dimanche, M. Macron se rendra à l'Elysée, sur le tombeau du soldat inconnu et à la mairie de Paris lors d'une journée régie par un protocole particulièrement strict. Dès dimanche ou lundi, Emmanuel Macron devrait nommer son Premier ministre. François Bayrou, Jean-Yves Le Drian, Gérard Collomb ou Sylvie Goulard figureraient parmi les favoris pour devenir le prochain locataire de l'hôtel de Matignon. L'avenir du nouveau gouvernement ainsi composé dépendra des résultats des élections législatives des 11 et 18 juin. L'exécutif doit en effet obtenir le soutien du Parlement. A l'heure actuelle, le doute subsiste quant à la capacité du président élu à obtenir une majorité absolue à l'Assemblée nationale derrière son mouvement En marche! Sur les plateaux de télévision, les caciques des principales formations politiques françaises appelaient leurs soutiens à se mobiliser pour cette nouvelle élection afin de directement s'opposer au nouveau président. (Belga)

Les résultats officiels du scrutin seront proclamés mercredi à 17h30. Emmanuel Macron doit être investi à la magistrature suprême avant le dimanche 14 mai à minuit, le mandat de François Hollande prenant fin à ce moment. Lors de la passation de pouvoir dimanche, M. Macron se rendra à l'Elysée, sur le tombeau du soldat inconnu et à la mairie de Paris lors d'une journée régie par un protocole particulièrement strict. Dès dimanche ou lundi, Emmanuel Macron devrait nommer son Premier ministre. François Bayrou, Jean-Yves Le Drian, Gérard Collomb ou Sylvie Goulard figureraient parmi les favoris pour devenir le prochain locataire de l'hôtel de Matignon. L'avenir du nouveau gouvernement ainsi composé dépendra des résultats des élections législatives des 11 et 18 juin. L'exécutif doit en effet obtenir le soutien du Parlement. A l'heure actuelle, le doute subsiste quant à la capacité du président élu à obtenir une majorité absolue à l'Assemblée nationale derrière son mouvement En marche! Sur les plateaux de télévision, les caciques des principales formations politiques françaises appelaient leurs soutiens à se mobiliser pour cette nouvelle élection afin de directement s'opposer au nouveau président. (Belga)