C'est la candidate frontiste qui avait ouvert le bal sur le coup de 21h00, attaquant d'emblée frontalement son rival, "le candidat de la mondialisation sauvage, de l'ubérisation, de la précarité, de la guerre de tous contre tous, du communautarisme, du saccage économique, du dépeçage de la France". "Vous venez de démontrer que vous n'êtes pas la candidate de l'esprit de finesse, de la volonté d'un débat démocratique, équilibré et ouvert. Je ne m'attendais pas à autre chose", lui a répondu Emmanuel Macron. (Belga)

C'est la candidate frontiste qui avait ouvert le bal sur le coup de 21h00, attaquant d'emblée frontalement son rival, "le candidat de la mondialisation sauvage, de l'ubérisation, de la précarité, de la guerre de tous contre tous, du communautarisme, du saccage économique, du dépeçage de la France". "Vous venez de démontrer que vous n'êtes pas la candidate de l'esprit de finesse, de la volonté d'un débat démocratique, équilibré et ouvert. Je ne m'attendais pas à autre chose", lui a répondu Emmanuel Macron. (Belga)