Cette enquête a été ouverte lundi, a précisé la source, après un rapport de l'Inspection générale des finances qui soupçonne un délit de favoritisme lors de l'organisation de cette rencontre avec des entrepreneurs français, confiée au géant français de la communication Havas, sans appel d'offres préalable. (Belga)

Cette enquête a été ouverte lundi, a précisé la source, après un rapport de l'Inspection générale des finances qui soupçonne un délit de favoritisme lors de l'organisation de cette rencontre avec des entrepreneurs français, confiée au géant français de la communication Havas, sans appel d'offres préalable. (Belga)