Le leader d'En Marche! a également été choisi par 78% des 70 ans et plus. De son côté, Marine Le Pen a séduit 40% des 25-34 ans et 43% des 35-49 ans, même si elle reste devancée dans toutes les tranches d'âge, pointe le sondage. Si l'électorat ouvrier a préféré Marine Le Pen à Emmanuel Macron, celui-ci a été privilégié par les cadres (82%) et les retraités (74%) notamment. L'écart est par contre plus serré parmi les chômeurs, dont 53% ont voté Emmanuel Macron et 47% pour Marine Le Pen. En termes de récupération de votes, les électeurs de Jean-Luc Mélenchon et François Fillon se sont largement tournés vers Emmanuel Macron. Selon les estimations, 52% des soutiens à la France insoumise ont accordé leur voix au nouveau président, contre 7% à Marine Le Pen. Ils sont toutefois 24% à s'être abstenus. Près de la moitié (48%) des électeurs de François Fillon ont également choisi En marche! , et 20% ont favorisé le Front National. 17% ont préféré l'abstention. (Belga)

Le leader d'En Marche! a également été choisi par 78% des 70 ans et plus. De son côté, Marine Le Pen a séduit 40% des 25-34 ans et 43% des 35-49 ans, même si elle reste devancée dans toutes les tranches d'âge, pointe le sondage. Si l'électorat ouvrier a préféré Marine Le Pen à Emmanuel Macron, celui-ci a été privilégié par les cadres (82%) et les retraités (74%) notamment. L'écart est par contre plus serré parmi les chômeurs, dont 53% ont voté Emmanuel Macron et 47% pour Marine Le Pen. En termes de récupération de votes, les électeurs de Jean-Luc Mélenchon et François Fillon se sont largement tournés vers Emmanuel Macron. Selon les estimations, 52% des soutiens à la France insoumise ont accordé leur voix au nouveau président, contre 7% à Marine Le Pen. Ils sont toutefois 24% à s'être abstenus. Près de la moitié (48%) des électeurs de François Fillon ont également choisi En marche! , et 20% ont favorisé le Front National. 17% ont préféré l'abstention. (Belga)