Le député des Yvelines a reconnu "une sanction historique" pour le Parti Socialiste, évincé du second tour de la présidentielle pour la deuxième fois en quinze ans par le Front National. L'ancien ministre de l'Education nationale a par ailleurs salué sa campagne "démocratique, sociale, écologique, européenne" avant d'ajouter qu'il sera présent pour la bataille des législatives et pour le futur du PS. (Belga)

Le député des Yvelines a reconnu "une sanction historique" pour le Parti Socialiste, évincé du second tour de la présidentielle pour la deuxième fois en quinze ans par le Front National. L'ancien ministre de l'Education nationale a par ailleurs salué sa campagne "démocratique, sociale, écologique, européenne" avant d'ajouter qu'il sera présent pour la bataille des législatives et pour le futur du PS. (Belga)