Plusieurs partis se sont vu retirer des sièges, dont l'un, Errahma, en raison de "propagande à la radio durant la campagne électorale", a annoncé mercredi soir l'instance chargée des élections. (Belga)