"Une offre officielle de visite du président en exercice de l'OSCE, le Premier ministre de l'Albanie, Edi Rama (...) a été soumise au gouvernement afin de le rencontrer, lui et les représentants de l'opposition", a indiqué l'organisation, basée à Vienne, en Autriche, sur son site internet. "Nous réitérons nos préoccupations concernant le déroulement de l'élection présidentielle du 9 août 2020, qui n'a pas pu être observée par l'OSCE, ainsi que concernant l'usage disproportionné de la force à l'encontre des manifestants pacifiques, les détentions généralisées et les allégations de torture par les forces de sécurité", a ajouté l'OSCE. Au moins 5.000 personnes ont manifesté dans la soirée à Minsk, la capitale, au cris de "Va-t'en !" adressés au chef de l'Etat, Alexandre Loukachenko, au pouvoir depuis 1994 et réélu pour un sixième mandat avec 80% des votes lors d'une élection présidentielle très contestée le 9 août dernier. L'opposition réclame que le pouvoir soit transféré à sa cheffe de file Svetlana Tikhanovskaïa, réfugiée en Lituanie. Elle s'est dite lundi prête à "assumer ses responsabilités". Les observateurs de l'OSCE n'étaient pas présents le jour de l'élection présidentielle au Bélarus, une première depuis 2001, faute d'avoir été invités à temps. L'OSCE est une organisation internationale créée dans les années soixante dix pour améliorer le dialogue entre l'Est et l'Ouest durant la guerre froide. (Belga)

"Une offre officielle de visite du président en exercice de l'OSCE, le Premier ministre de l'Albanie, Edi Rama (...) a été soumise au gouvernement afin de le rencontrer, lui et les représentants de l'opposition", a indiqué l'organisation, basée à Vienne, en Autriche, sur son site internet. "Nous réitérons nos préoccupations concernant le déroulement de l'élection présidentielle du 9 août 2020, qui n'a pas pu être observée par l'OSCE, ainsi que concernant l'usage disproportionné de la force à l'encontre des manifestants pacifiques, les détentions généralisées et les allégations de torture par les forces de sécurité", a ajouté l'OSCE. Au moins 5.000 personnes ont manifesté dans la soirée à Minsk, la capitale, au cris de "Va-t'en !" adressés au chef de l'Etat, Alexandre Loukachenko, au pouvoir depuis 1994 et réélu pour un sixième mandat avec 80% des votes lors d'une élection présidentielle très contestée le 9 août dernier. L'opposition réclame que le pouvoir soit transféré à sa cheffe de file Svetlana Tikhanovskaïa, réfugiée en Lituanie. Elle s'est dite lundi prête à "assumer ses responsabilités". Les observateurs de l'OSCE n'étaient pas présents le jour de l'élection présidentielle au Bélarus, une première depuis 2001, faute d'avoir été invités à temps. L'OSCE est une organisation internationale créée dans les années soixante dix pour améliorer le dialogue entre l'Est et l'Ouest durant la guerre froide. (Belga)