Le candidat républicain, qui doit être investi officiellement candidat lors de la convention de son parti la semaine prochaine, recueille 40% des voix, autant que la candidate démocrate, alors que six points les séparaient en juin avec Clinton en tête, selon ce sondage CBS/New York Times. En juin 43% des électeurs auraient voté Hillary Clinton, contre 37% pour Donald Trump. L'ancienne secrétaire d'Etat semble en outre affectée par l'affaire du serveur privé utilisé pour ses emails au département d'Etat, pour laquelle elle ne sera pas poursuivie mais qui lui a valu de vives critiques de la part du directeur du FBI James Comey. 67% des électeurs estiment désormais qu'elle n'est pas honnête ou digne de confiance, au lieu de 62% en juin, soit avant la décision sur l'utilisation des courriels. Trump reste aussi mal aimé puisque 62% des électeurs ne lui font pas confiance, mais ce score reste constant par rapport aux mois précédents. (Belga)

Le candidat républicain, qui doit être investi officiellement candidat lors de la convention de son parti la semaine prochaine, recueille 40% des voix, autant que la candidate démocrate, alors que six points les séparaient en juin avec Clinton en tête, selon ce sondage CBS/New York Times. En juin 43% des électeurs auraient voté Hillary Clinton, contre 37% pour Donald Trump. L'ancienne secrétaire d'Etat semble en outre affectée par l'affaire du serveur privé utilisé pour ses emails au département d'Etat, pour laquelle elle ne sera pas poursuivie mais qui lui a valu de vives critiques de la part du directeur du FBI James Comey. 67% des électeurs estiment désormais qu'elle n'est pas honnête ou digne de confiance, au lieu de 62% en juin, soit avant la décision sur l'utilisation des courriels. Trump reste aussi mal aimé puisque 62% des électeurs ne lui font pas confiance, mais ce score reste constant par rapport aux mois précédents. (Belga)