Le magnat de l'immobilier a expliqué qu'un mur pouvait servir "à stopper les mouvements illégaux de personnes, la drogue et les armes" et ajouté qu'"une frontière sécurisée (était) un droit souverain et d'intérêt mutuel". (Belga)

Le magnat de l'immobilier a expliqué qu'un mur pouvait servir "à stopper les mouvements illégaux de personnes, la drogue et les armes" et ajouté qu'"une frontière sécurisée (était) un droit souverain et d'intérêt mutuel". (Belga)