Cette défaite de l'ancienne secrétaire d'État ne remet pas en cause son statut de favorite pour l'investiture démocrate, mais elle l'empêche de se concentrer pleinement sur son probable duel pour la Maison-Blanche face au candidat républicain putatif Donald Trump. Soixante-et-un délégués étaient en jeu dans l'Oregon. L'État du Kentucky votait également mardi côté démocrate, mais l'écart de moins d'un demi-pourcent empêchait d'annoncer un vainqueur entre Mme Clinton et M. Sanders ("Too close to call"). Hillary Clinton a déjà remporté 1.741 délégués au cours de ces primaires, et bénéfice en plus du soutien de près de 500 superdélégués. Il ne lui manque dès lors plus que quelques dizaines de délégués pour atteindre la barre fatidique des 2.383 délégués. (Belga)

Cette défaite de l'ancienne secrétaire d'État ne remet pas en cause son statut de favorite pour l'investiture démocrate, mais elle l'empêche de se concentrer pleinement sur son probable duel pour la Maison-Blanche face au candidat républicain putatif Donald Trump. Soixante-et-un délégués étaient en jeu dans l'Oregon. L'État du Kentucky votait également mardi côté démocrate, mais l'écart de moins d'un demi-pourcent empêchait d'annoncer un vainqueur entre Mme Clinton et M. Sanders ("Too close to call"). Hillary Clinton a déjà remporté 1.741 délégués au cours de ces primaires, et bénéfice en plus du soutien de près de 500 superdélégués. Il ne lui manque dès lors plus que quelques dizaines de délégués pour atteindre la barre fatidique des 2.383 délégués. (Belga)