"Nous allons briser le cycle des amnisties et de l'immigration clandestine", a-t-il déclaré lors d'un discours à Phoenix, dans l'Arizona (sud-ouest). "Notre message au monde sera: vous ne pourrez pas obtenir de statut légal ou devenir citoyen des Etats-Unis en entrant illégalement dans notre pays". Dans un discours virulent contre l'immigration clandestine, le candidat républicain à la Maison Blanche a ensuite expliqué que "dans plusieurs années", une fois atteints les objectifs de construction du mur frontalier et d'expulsion des clandestins dangereux, "nous serons en position d'envisager des mesures appropriées pour les individus qui resteraient". Lors du même discours, il a énuméré plusieurs mesures et martelé que le Mexique paierait la construction du mur promis, malgré les dénégations du président Enrique Pena Nieto. (Belga)

"Nous allons briser le cycle des amnisties et de l'immigration clandestine", a-t-il déclaré lors d'un discours à Phoenix, dans l'Arizona (sud-ouest). "Notre message au monde sera: vous ne pourrez pas obtenir de statut légal ou devenir citoyen des Etats-Unis en entrant illégalement dans notre pays". Dans un discours virulent contre l'immigration clandestine, le candidat républicain à la Maison Blanche a ensuite expliqué que "dans plusieurs années", une fois atteints les objectifs de construction du mur frontalier et d'expulsion des clandestins dangereux, "nous serons en position d'envisager des mesures appropriées pour les individus qui resteraient". Lors du même discours, il a énuméré plusieurs mesures et martelé que le Mexique paierait la construction du mur promis, malgré les dénégations du président Enrique Pena Nieto. (Belga)