"Fondamentalement, le gouvernement allemand s'en tient à l'article 5 du traité de l'Otan. Il s'agit de la promesse centrale de solidarité au sein de l'alliance, qui nous unit (...) et qui nous guide", a déclaré Steffen Seibert, lors d'un point de presse à Berlin. "La défense collective d'après l'article 5 est et demeure la mission principale de l'Otan", a-t-il ajouté. Le candidat républicain à la présidence des Etats-Unis Donald Trump a estimé, dans une interview publiée mercredi soir par le New York Times, que, si la Russie attaquait les pays baltes, il ne déciderait de faire intervenir les Etats-Unis qu'après avoir vérifié que ces pays "ont bien respecté leurs obligations à leur égard". Le chef de l'Otan Jens Stoltenberg a déjà souligné jeudi que la "solidarité" était une "valeur essentielle" de l'alliance atlantique. (Belga)

"Fondamentalement, le gouvernement allemand s'en tient à l'article 5 du traité de l'Otan. Il s'agit de la promesse centrale de solidarité au sein de l'alliance, qui nous unit (...) et qui nous guide", a déclaré Steffen Seibert, lors d'un point de presse à Berlin. "La défense collective d'après l'article 5 est et demeure la mission principale de l'Otan", a-t-il ajouté. Le candidat républicain à la présidence des Etats-Unis Donald Trump a estimé, dans une interview publiée mercredi soir par le New York Times, que, si la Russie attaquait les pays baltes, il ne déciderait de faire intervenir les Etats-Unis qu'après avoir vérifié que ces pays "ont bien respecté leurs obligations à leur égard". Le chef de l'Otan Jens Stoltenberg a déjà souligné jeudi que la "solidarité" était une "valeur essentielle" de l'alliance atlantique. (Belga)