M. Gorbatchev voit notamment une opportunité de sauver le traité New START, la dernière convention de contrôle sur les armes conclue entre les deux puissances nucléaires. Il doit expirer en février. "Ce devrait être plus facile maintenant", a commenté le prix Nobel de la Paix et artisan de la perestroïka dimanche à propos d'une éventuelle prolongation de cet accord entré en vigueur en 2011. Le traité limite notamment les deux parties à un arsenal de 800 lanceurs stratégiques et 1.550 têtes nucléaires. Jusqu'ici, ni le président Vladimir Poutine, ni le ministre des Affaires étrangères Sergei Lavrov ne se sont exprimés officiellement sur la victoire de Biden. Son rival Donald Trump conteste certes le résultat et entend entreprendre des démarches en justice. (Belga)

M. Gorbatchev voit notamment une opportunité de sauver le traité New START, la dernière convention de contrôle sur les armes conclue entre les deux puissances nucléaires. Il doit expirer en février. "Ce devrait être plus facile maintenant", a commenté le prix Nobel de la Paix et artisan de la perestroïka dimanche à propos d'une éventuelle prolongation de cet accord entré en vigueur en 2011. Le traité limite notamment les deux parties à un arsenal de 800 lanceurs stratégiques et 1.550 têtes nucléaires. Jusqu'ici, ni le président Vladimir Poutine, ni le ministre des Affaires étrangères Sergei Lavrov ne se sont exprimés officiellement sur la victoire de Biden. Son rival Donald Trump conteste certes le résultat et entend entreprendre des démarches en justice. (Belga)