"Quiconque responsable d'autant de morts ne devrait pas rester président des Etats-Unis", a assuré le candidat Joe Biden lors de ce second face à face télévisé tenu à Nashville. Il a à nouveau accusé l'actuel occupant de la Maison Blanche de ne pas "disposer de plan" pour lutter contre la pandémie. "Je vais mettre fin à ceci", a assuré le démocrate. Donald Trump a pour sa part affirmé "endosser toute responsabilité", ajoutant "ce n'est pas ma faute si le coronavirus est venu ici, c'est la faute de la Chine". Réfutant la prédiction de Joe Biden que les USA se dirigent vers un "sombre hiver", le New Yorkais a assuré qu'il allait "ouvrir le pays". Donald Trump a aussi mis en avant son expérience avec la maladie, évoquant sa propre hospitalisation et guérison du Covid-19 et assurant à nouveau être "immunisé". Il a à nouveau clamé que "nous avons un vaccin qui arrive, il est prêt, il sera annoncé dans les prochaines semaines". La pandémie de coronavirus, qui a fait plus de 220.000 morts Outre-Atlantique, était la première thématique abordée lors du duel télévisé entre les deux candidats. Les échanges sont restés relativement courtois entre les deux orateurs qui ont respecté leur temps de parole et se sont relativement peu interrompus, par rapport aux échanges chaotiques du premier débat en septembre à Cleveland. (Belga)

"Quiconque responsable d'autant de morts ne devrait pas rester président des Etats-Unis", a assuré le candidat Joe Biden lors de ce second face à face télévisé tenu à Nashville. Il a à nouveau accusé l'actuel occupant de la Maison Blanche de ne pas "disposer de plan" pour lutter contre la pandémie. "Je vais mettre fin à ceci", a assuré le démocrate. Donald Trump a pour sa part affirmé "endosser toute responsabilité", ajoutant "ce n'est pas ma faute si le coronavirus est venu ici, c'est la faute de la Chine". Réfutant la prédiction de Joe Biden que les USA se dirigent vers un "sombre hiver", le New Yorkais a assuré qu'il allait "ouvrir le pays". Donald Trump a aussi mis en avant son expérience avec la maladie, évoquant sa propre hospitalisation et guérison du Covid-19 et assurant à nouveau être "immunisé". Il a à nouveau clamé que "nous avons un vaccin qui arrive, il est prêt, il sera annoncé dans les prochaines semaines". La pandémie de coronavirus, qui a fait plus de 220.000 morts Outre-Atlantique, était la première thématique abordée lors du duel télévisé entre les deux candidats. Les échanges sont restés relativement courtois entre les deux orateurs qui ont respecté leur temps de parole et se sont relativement peu interrompus, par rapport aux échanges chaotiques du premier débat en septembre à Cleveland. (Belga)