A 76 ans, l'ancien vice-président de Barack Obama reste en tête de la course à l'investiture démocrate, mais son avance a été largement entamée, passant de 32% fin mai à 22% dans un sondage pour CNN publié lundi. Samedi déjà, une autre enquête de Politico/Morning Consult montrait une nette chute pour Joe Biden, passé de 38% des intentions de vote le 23 juin, à 33%. A l'inverse, Kamala Harris, qui ambitionne de devenir la première présidente noire des Etats-Unis, a grimpé dans ces deux sondages. Elle avait provoqué jeudi le moment le plus saisissant du débat en confrontant Joe Biden à ses positions sur la question des discriminations raciales. A 54 ans, Mme Harris a été propulsée en deuxième place, avec 17% des intentions de vote (contre 8% en mai), dans le sondage national de CNN mené auprès de 1.613 électeurs entre vendredi et dimanche. La sénatrice progressiste Elizabeth Warren la talonne avec 15%. Les deux femmes ont doublé le socialiste Bernie Sanders, passé de 18% à 14%, selon CNN. Le sénateur indépendant maintient toutefois sa deuxième place chez Politico/Morning Consult (19%). Les intentions de vote pour Mme Harris ont également grimpé --de 6% à 12%-- dans l'enquête Politico/Morning Consult, réalisée les 27 et 28 juin auprès de 2.407 électeurs. Elizabeth Warren et Kamala Harris y sont à égalité à la troisième place, avec 12%. Pete Buttigieg, le jeune maire de South Bend (Indiana), arrive en cinquième position dans les deux enquêtes (4% pour CNN, 6% pour Politico/Morning Consult). Lorsqu'il s'agit de citer le démocrate "qui a le plus de chance de battre Donald Trump" en novembre 2020, le vétéran de la politique Joe Biden reste en position ultra-dominante, selon CNN, avec 43%, contre 13% pour Bernie Sanders et 12% pour Kamala Harris et Elizabeth Warren. Les sondages à l'échelle nationale sont à prendre avec précaution aux Etats-Unis, où les dynamiques de chaque Etat peuvent être déterminantes, comme l'avait illustrée la défaite de la démocrate Hillary Clinton face à Donald Trump en 2016. Le premier scrutin de la primaire démocrate sera organisé en février 2020 dans l'Iowa. (Belga)

A 76 ans, l'ancien vice-président de Barack Obama reste en tête de la course à l'investiture démocrate, mais son avance a été largement entamée, passant de 32% fin mai à 22% dans un sondage pour CNN publié lundi. Samedi déjà, une autre enquête de Politico/Morning Consult montrait une nette chute pour Joe Biden, passé de 38% des intentions de vote le 23 juin, à 33%. A l'inverse, Kamala Harris, qui ambitionne de devenir la première présidente noire des Etats-Unis, a grimpé dans ces deux sondages. Elle avait provoqué jeudi le moment le plus saisissant du débat en confrontant Joe Biden à ses positions sur la question des discriminations raciales. A 54 ans, Mme Harris a été propulsée en deuxième place, avec 17% des intentions de vote (contre 8% en mai), dans le sondage national de CNN mené auprès de 1.613 électeurs entre vendredi et dimanche. La sénatrice progressiste Elizabeth Warren la talonne avec 15%. Les deux femmes ont doublé le socialiste Bernie Sanders, passé de 18% à 14%, selon CNN. Le sénateur indépendant maintient toutefois sa deuxième place chez Politico/Morning Consult (19%). Les intentions de vote pour Mme Harris ont également grimpé --de 6% à 12%-- dans l'enquête Politico/Morning Consult, réalisée les 27 et 28 juin auprès de 2.407 électeurs. Elizabeth Warren et Kamala Harris y sont à égalité à la troisième place, avec 12%. Pete Buttigieg, le jeune maire de South Bend (Indiana), arrive en cinquième position dans les deux enquêtes (4% pour CNN, 6% pour Politico/Morning Consult). Lorsqu'il s'agit de citer le démocrate "qui a le plus de chance de battre Donald Trump" en novembre 2020, le vétéran de la politique Joe Biden reste en position ultra-dominante, selon CNN, avec 43%, contre 13% pour Bernie Sanders et 12% pour Kamala Harris et Elizabeth Warren. Les sondages à l'échelle nationale sont à prendre avec précaution aux Etats-Unis, où les dynamiques de chaque Etat peuvent être déterminantes, comme l'avait illustrée la défaite de la démocrate Hillary Clinton face à Donald Trump en 2016. Le premier scrutin de la primaire démocrate sera organisé en février 2020 dans l'Iowa. (Belga)