Cinq candidatures avaient été approuvées le 14 octobre dernier par le Conseil du MR: celles de Clémentine Barzin, Georges-Louis Bouchez, Christine Defraigne, Denis Ducarme et Philippe Goffin (les candidatures des militants Michel Heremans et Michel Sanishvili ont été jugées non-recevables). Tous les membres du parti et de ses composantes ont ensuite été appelés à se prononcer par courrier, après avoir reçu un bulletin de vote par la poste. C'est sous la surveillance d'un huissier de justice que les bulletins issus des enveloppes récoltées jusqu'à midi seront triés. Les enveloppes sont anonymes mais toutes uniques, grâce à un code barre généré par programme informatique. Un débat public plutôt mesuré a opposé les cinq candidats à la présidence le 23 octobre dernier à Namur. Le jeune Montois Georges-Louis Bouchez semble avoir les faveurs de la plupart des figures en vue du parti. Charles Michel, futur président du Conseil européen, reste en fonction jusqu'à la désignation de son successeur. La gestion quotidienne du parti est toutefois assurée par le Bureau en lien avec les chefs de file du MR dans les différents gouvernements. (Belga)