Les prisons les plus touchées sont Mons (15,63% du personnel travaille), Bruges (16,23%), Termonde (12,50%), Gand (17,50%), Hasselt (13,19%), Leuze-en-Hainaut (22,86%), Saint-Gilles (19,57%), Tournai (33,33%), Audenarde (27,03%) et Saint-Hubert (35,29%). A Namur, le mouvement est peu suivi avec 94,44% des gardiens présents, tout comme à Arlon (93,75%) ou Nivelles (85,71%). L'administration ne disposait pas d'informations pour les prisons de Forest (du côté femmes), Huy et Paifve. Le régime est adapté dans l'ensemble des établissements, précise-t-elle alors que 24 agents de police et 2 agents de la protection civile sont déployés du côté francophone. En Flandre, les prisons étant davantage perturbées, 73 policiers étaient présents lors du shift du matin et 125 en journée. Une nouvelle concertation est prévue mardi entre les syndicats et le ministre de la Justice, après une première réunion jeudi dernier qui n'avait abouti sur aucun accord. (Belga)

Les prisons les plus touchées sont Mons (15,63% du personnel travaille), Bruges (16,23%), Termonde (12,50%), Gand (17,50%), Hasselt (13,19%), Leuze-en-Hainaut (22,86%), Saint-Gilles (19,57%), Tournai (33,33%), Audenarde (27,03%) et Saint-Hubert (35,29%). A Namur, le mouvement est peu suivi avec 94,44% des gardiens présents, tout comme à Arlon (93,75%) ou Nivelles (85,71%). L'administration ne disposait pas d'informations pour les prisons de Forest (du côté femmes), Huy et Paifve. Le régime est adapté dans l'ensemble des établissements, précise-t-elle alors que 24 agents de police et 2 agents de la protection civile sont déployés du côté francophone. En Flandre, les prisons étant davantage perturbées, 73 policiers étaient présents lors du shift du matin et 125 en journée. Une nouvelle concertation est prévue mardi entre les syndicats et le ministre de la Justice, après une première réunion jeudi dernier qui n'avait abouti sur aucun accord. (Belga)