Les chiffres sont restés stables d'une année à l'autre, 19.626 plaques ayant été dérobées en moyenne chaque année. Cette stabilité n'est pas forcément une bonne nouvelle car "les chiffres doivent baisser. A l'heure actuelle, on ignore trop souvent les conséquences du vol d'une plaque d'immatriculation. Les citoyens doivent en être mieux informés", a souligné Franky Demon. Ces plaques volées sont la plupart du temps utilisées pour passer à la pompe sans payer ou pour échapper à des amendes pour excès de vitesse. (Belga)

Les chiffres sont restés stables d'une année à l'autre, 19.626 plaques ayant été dérobées en moyenne chaque année. Cette stabilité n'est pas forcément une bonne nouvelle car "les chiffres doivent baisser. A l'heure actuelle, on ignore trop souvent les conséquences du vol d'une plaque d'immatriculation. Les citoyens doivent en être mieux informés", a souligné Franky Demon. Ces plaques volées sont la plupart du temps utilisées pour passer à la pompe sans payer ou pour échapper à des amendes pour excès de vitesse. (Belga)