Si la situation est désormais comparable aux années précédentes, l'année 2021 est à marquer au fer rouge pour le très controversé "décret Inscription". Pour la première fois, la Région bruxelloise a dû faire face à un déficit de 416 places au terme de la première période d'inscription. Habituellement, le nombre d'élèves sur liste d'attente ne dépasse pas le nombre de places disponibles. Depuis 2010 pourtant, la Fédération poursuit un programme de création de places supplémentaires moyennant une enveloppe de 20 millions d'euros par an. De quoi permettre en septembre prochain l'ouverture de trois nouvelles écoles ou extensions d'écoles à Bruxelles afin de pallier le boom démographique. Mais d'une année à l'autre, il n'est pas aisé de prévoir avec précision le nombre d'inscriptions en secondaire. Bruxelles semble souffrir plus vite que prévu de son attractivité et, parallèlement, les écoles ont revu leur nombre de places à la baisse. (Belga)

Si la situation est désormais comparable aux années précédentes, l'année 2021 est à marquer au fer rouge pour le très controversé "décret Inscription". Pour la première fois, la Région bruxelloise a dû faire face à un déficit de 416 places au terme de la première période d'inscription. Habituellement, le nombre d'élèves sur liste d'attente ne dépasse pas le nombre de places disponibles. Depuis 2010 pourtant, la Fédération poursuit un programme de création de places supplémentaires moyennant une enveloppe de 20 millions d'euros par an. De quoi permettre en septembre prochain l'ouverture de trois nouvelles écoles ou extensions d'écoles à Bruxelles afin de pallier le boom démographique. Mais d'une année à l'autre, il n'est pas aisé de prévoir avec précision le nombre d'inscriptions en secondaire. Bruxelles semble souffrir plus vite que prévu de son attractivité et, parallèlement, les écoles ont revu leur nombre de places à la baisse. (Belga)