Il s'agit d'une augmentation de 12.000 séismes par rapport à la moyenne des dernières années, selon Sara McBride de GeoNet. C'est également le total le plus important depuis le début des mesures effectué il y a quinze ans. "Il est très difficile de trouver quelqu'un en Nouvelle-Zélande qui n'a pas été touché d'une manière ou d'une autre par un séisme", ajoute Sara McBride. Le 2 septembre, un tremblement de terre d'une magnitude de 7,1 a frappé les côtes du nord-est de la Nouvelle-Zélande. Les dégâts avaient été limités malgré la formation d'un tsunami de petite ampleur. Deux mois plus tard, le 14 novembre, un nouveau séisme d'une magnitude de 7,8 a secoué l'île Sud du pays, causant la mort de deux personnes et d'importants dégâts aux infrastructures. La Nouvelle-Zélande se situe sur la "Ceinture de feu du Pacifique", un arc de volcans s'étalant sur 40.000 kilomètres qui coïncide avec les limites de plaques tectoniques et des failles. En 2010, un séisme avait frappé la ville de Christchurch en 2010, tuant 185 personnes. (Belga)

Il s'agit d'une augmentation de 12.000 séismes par rapport à la moyenne des dernières années, selon Sara McBride de GeoNet. C'est également le total le plus important depuis le début des mesures effectué il y a quinze ans. "Il est très difficile de trouver quelqu'un en Nouvelle-Zélande qui n'a pas été touché d'une manière ou d'une autre par un séisme", ajoute Sara McBride. Le 2 septembre, un tremblement de terre d'une magnitude de 7,1 a frappé les côtes du nord-est de la Nouvelle-Zélande. Les dégâts avaient été limités malgré la formation d'un tsunami de petite ampleur. Deux mois plus tard, le 14 novembre, un nouveau séisme d'une magnitude de 7,8 a secoué l'île Sud du pays, causant la mort de deux personnes et d'importants dégâts aux infrastructures. La Nouvelle-Zélande se situe sur la "Ceinture de feu du Pacifique", un arc de volcans s'étalant sur 40.000 kilomètres qui coïncide avec les limites de plaques tectoniques et des failles. En 2010, un séisme avait frappé la ville de Christchurch en 2010, tuant 185 personnes. (Belga)