Le Soudan du Sud a proclamé son indépendance en 2011 mais a sombré dans une guerre civile deux ans plus tard, qui a tué des dizaines de milliers de civils. Fuyant la guerre et la pénurie alimentaire dans leur pays, les Sud-soudanais ont également cherché refuge dans d'autres pays voisins. "Le nombre total de réfugiés sud-soudanais arrivés au Soudan est d'environ 243.000 depuis décembre 2013", a indiqué le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU (BCAH) dans son bulletin hebdomadaire. Depuis début 2016, le nombre de réfugiés a atteint près de 90.000, dont plus de 50.000 ont trouvé refuge au Darfour, région déchirée par la guerre. "Le flux de réfugiés à l'est du Darfour reste constant, avec de nouvelles arrivées chaque jour", a précisé le BCAH. Le Soudan du Sud a replongé dans la violence avec des affrontements à l'arme lourde du 8 au 11 juillet dans la capitale Juba entre forces loyales à Salva Kiir et les hommes de Riek Machar. Des centaines de personnes ont été tuées. Le Soudan du sud est l'un des pays les plus pauvres au monde, et a l'un des pires indicateurs concernant le développement, la santé et l'éducation, avant même que la guerre n'éclate. La guerre civile au Soudan du sud a poussé plus de deux millions de personnes au départ. (Belga)

Le Soudan du Sud a proclamé son indépendance en 2011 mais a sombré dans une guerre civile deux ans plus tard, qui a tué des dizaines de milliers de civils. Fuyant la guerre et la pénurie alimentaire dans leur pays, les Sud-soudanais ont également cherché refuge dans d'autres pays voisins. "Le nombre total de réfugiés sud-soudanais arrivés au Soudan est d'environ 243.000 depuis décembre 2013", a indiqué le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU (BCAH) dans son bulletin hebdomadaire. Depuis début 2016, le nombre de réfugiés a atteint près de 90.000, dont plus de 50.000 ont trouvé refuge au Darfour, région déchirée par la guerre. "Le flux de réfugiés à l'est du Darfour reste constant, avec de nouvelles arrivées chaque jour", a précisé le BCAH. Le Soudan du Sud a replongé dans la violence avec des affrontements à l'arme lourde du 8 au 11 juillet dans la capitale Juba entre forces loyales à Salva Kiir et les hommes de Riek Machar. Des centaines de personnes ont été tuées. Le Soudan du sud est l'un des pays les plus pauvres au monde, et a l'un des pires indicateurs concernant le développement, la santé et l'éducation, avant même que la guerre n'éclate. La guerre civile au Soudan du sud a poussé plus de deux millions de personnes au départ. (Belga)