La manifestation se déroule à l'initiative de la Fédération wallonne de l'Agriculture (FWA). Une vingtaine de tracteurs sont présents devant l'Elysette, siège du gouvernement wallon. Ils sont autant devant le cabinet du ministre de l'Agriculture Willy Borsus à Namur et 50 devant le siège Ecolo à Salzinnes. Aucun embarras de circulation majeur n'est à signaler. Seule l'Avenue de la Marlagne, à Salzinnes, est touchée sur 300 mètres, jusque 13h30. "Notre objectif est de montrer que nous sommes toujours là", explique-t-on à la Fwa. "Nous voulons continuer à sensibiliser la population et non pas l'embêter. Raison pour laquelle nous avons limité le nombre de tracteurs et avons choisi des lieux qui n'impactent pas la circulation ni les commerçants." Une délégation avait pu rencontrer le ministre Willy Borsus le vendredi 3 décembre. Jeudi 9, elle avait été reçue par le ministre-président Elio Di Rupo (PS), les ministres Philippe Henry (Ecolo, en charge du Climat et de l'Energie), Céline Tellier (Ecolo, en charge de l'Environnement) et Christie Morreale (PS, vice-présidente du gouvernement wallon, en charge de l'Emploi et de la Santé). Aucun nouvel entretien formel n'est prévu avec des membres du gouvernement wallon. "Nos revendications sont connues", ajoute la Fwa. "Ce Plan doit permettre le maintien d'un soutien à tous nos secteurs agricoles et tous nos modes de production. Il doit définir des éco-régimes diversifiés et applicables permettant à tous les agriculteurs d'accéder aux 25% des budgets de la PAC qui leur sont attribués." Cette nouvelle mobilisation intervient alors que le gouvernement wallon doit définir fin décembre son plan stratégique relatif à la PAC 2023-2027. Les agriculteurs souhaitent défendre "un modèle d'agriculture familial, durable, agronomiquement applicable et qui dégage un revenu pour leurs familles", conclut la Fwa. (Belga)

La manifestation se déroule à l'initiative de la Fédération wallonne de l'Agriculture (FWA). Une vingtaine de tracteurs sont présents devant l'Elysette, siège du gouvernement wallon. Ils sont autant devant le cabinet du ministre de l'Agriculture Willy Borsus à Namur et 50 devant le siège Ecolo à Salzinnes. Aucun embarras de circulation majeur n'est à signaler. Seule l'Avenue de la Marlagne, à Salzinnes, est touchée sur 300 mètres, jusque 13h30. "Notre objectif est de montrer que nous sommes toujours là", explique-t-on à la Fwa. "Nous voulons continuer à sensibiliser la population et non pas l'embêter. Raison pour laquelle nous avons limité le nombre de tracteurs et avons choisi des lieux qui n'impactent pas la circulation ni les commerçants." Une délégation avait pu rencontrer le ministre Willy Borsus le vendredi 3 décembre. Jeudi 9, elle avait été reçue par le ministre-président Elio Di Rupo (PS), les ministres Philippe Henry (Ecolo, en charge du Climat et de l'Energie), Céline Tellier (Ecolo, en charge de l'Environnement) et Christie Morreale (PS, vice-présidente du gouvernement wallon, en charge de l'Emploi et de la Santé). Aucun nouvel entretien formel n'est prévu avec des membres du gouvernement wallon. "Nos revendications sont connues", ajoute la Fwa. "Ce Plan doit permettre le maintien d'un soutien à tous nos secteurs agricoles et tous nos modes de production. Il doit définir des éco-régimes diversifiés et applicables permettant à tous les agriculteurs d'accéder aux 25% des budgets de la PAC qui leur sont attribués." Cette nouvelle mobilisation intervient alors que le gouvernement wallon doit définir fin décembre son plan stratégique relatif à la PAC 2023-2027. Les agriculteurs souhaitent défendre "un modèle d'agriculture familial, durable, agronomiquement applicable et qui dégage un revenu pour leurs familles", conclut la Fwa. (Belga)