Selon les médias espagnols, une vingtaine de quartiers d'habitation ont ainsi dû y être évacués. Dimanche soir, plus de mille personnes avaient déjà dû quitter leurs habitations en raison de l'incendie, probablement d'origine criminelle. Les habitants et de nombreux touristes de ces localités de la Costa Blanca (Côte blanche) au nord d'Alicante ont été hébergés dans un lycée et une école. La police tente toujours d'identifier un suspect qui aurait pu déclencher ces feux de forêt, qui sont actuellement combattus par 370 pompiers, 220 soldats et une vingtaine d'avions et d'hélicoptères. Leur travail est rendu très difficile par une forte chaleur et les changements de direction du vent. (Belga)

Selon les médias espagnols, une vingtaine de quartiers d'habitation ont ainsi dû y être évacués. Dimanche soir, plus de mille personnes avaient déjà dû quitter leurs habitations en raison de l'incendie, probablement d'origine criminelle. Les habitants et de nombreux touristes de ces localités de la Costa Blanca (Côte blanche) au nord d'Alicante ont été hébergés dans un lycée et une école. La police tente toujours d'identifier un suspect qui aurait pu déclencher ces feux de forêt, qui sont actuellement combattus par 370 pompiers, 220 soldats et une vingtaine d'avions et d'hélicoptères. Leur travail est rendu très difficile par une forte chaleur et les changements de direction du vent. (Belga)