"L'afflux inapproprié de patients aux urgences encombre ces services et coûte beaucoup d'argent à l'Etat", écrit le Journal du médecin. Selon un sondage qu'il a commandé, près de 50% des 1.800 médecins répondants estiment qu'il faut mieux sensibiliser les patients à cette problématique. Ce sont principalement les femmes médecins et les jeunes qui préconisent cette approche. Chez les moins de 30 ans, près de 80% des répondants sont favorables à cette mesure. Ils sont également 50% à se montrer favorables à la perception immédiate d'un honoraire aux urgences, qui pourrait avoir un effet dissuasif. L'introduction d'un ticket modérateur est également préconisé par un bon tiers des répondants (36,5%). Par contre, travailler à une meilleur organisation de la garde en médecine générale n'obtient pas les faveurs d'une majorité de médecins (27,8%). (Belga)

"L'afflux inapproprié de patients aux urgences encombre ces services et coûte beaucoup d'argent à l'Etat", écrit le Journal du médecin. Selon un sondage qu'il a commandé, près de 50% des 1.800 médecins répondants estiment qu'il faut mieux sensibiliser les patients à cette problématique. Ce sont principalement les femmes médecins et les jeunes qui préconisent cette approche. Chez les moins de 30 ans, près de 80% des répondants sont favorables à cette mesure. Ils sont également 50% à se montrer favorables à la perception immédiate d'un honoraire aux urgences, qui pourrait avoir un effet dissuasif. L'introduction d'un ticket modérateur est également préconisé par un bon tiers des répondants (36,5%). Par contre, travailler à une meilleur organisation de la garde en médecine générale n'obtient pas les faveurs d'une majorité de médecins (27,8%). (Belga)