Fort de ce succès, le ministre souhaite développer une stratégie spécifique vélo-train pour cet été avec la SNCB. "Combiner le train et le vélo est l'exemple par excellence de déplacement durable, bon pour la santé et pour le portefeuille. Nous devons encourager cela. Pas seulement avec des actions temporaires et exceptionnelles comme celle qui s'est achevée le 31 décembre, mais avec de véritables solutions structurelles. C'est comme cela que nous allons permettre à chacun de choisir librement sa mobilité", a-t-il expliqué. Le ministre plaide pour des solutions pragmatiques. Les nouvelles voitures M7 commandées disposeront d'un espace accru pour les vélos. Mais pouvoir emporter plus facilement son propre vélo dans le train, gratuitement s'il est pliable ou contre le paiement d'un billet à un prix symbolique s'il ne l'est pas, n'est pas la seule solution, estime-t-il. M. Gilkinet souhaite rendre la combinaison vélo-train plus attrayante encore en accélérant l'installations de parking à vélos supplémentaires, et en prévoyant davantage de possibilités de location et de partage de vélos dans les gares. "Voulons-nous vraiment faire du train la colonne vertébrale de la mobilité? Alors, nous devons nous assurer que le train et le vélo pourront demain être encore plus facilement combinés, afin que chacun puisse atteindre sa destination rapidement à la descente du train. C'est la raison pour laquelle je veux booster ces possibilités, sur la base des leçons tirées du succès de l'opération de gratuité du vélo dans les trains", a-t-il ajouté. (Belga)

Fort de ce succès, le ministre souhaite développer une stratégie spécifique vélo-train pour cet été avec la SNCB. "Combiner le train et le vélo est l'exemple par excellence de déplacement durable, bon pour la santé et pour le portefeuille. Nous devons encourager cela. Pas seulement avec des actions temporaires et exceptionnelles comme celle qui s'est achevée le 31 décembre, mais avec de véritables solutions structurelles. C'est comme cela que nous allons permettre à chacun de choisir librement sa mobilité", a-t-il expliqué. Le ministre plaide pour des solutions pragmatiques. Les nouvelles voitures M7 commandées disposeront d'un espace accru pour les vélos. Mais pouvoir emporter plus facilement son propre vélo dans le train, gratuitement s'il est pliable ou contre le paiement d'un billet à un prix symbolique s'il ne l'est pas, n'est pas la seule solution, estime-t-il. M. Gilkinet souhaite rendre la combinaison vélo-train plus attrayante encore en accélérant l'installations de parking à vélos supplémentaires, et en prévoyant davantage de possibilités de location et de partage de vélos dans les gares. "Voulons-nous vraiment faire du train la colonne vertébrale de la mobilité? Alors, nous devons nous assurer que le train et le vélo pourront demain être encore plus facilement combinés, afin que chacun puisse atteindre sa destination rapidement à la descente du train. C'est la raison pour laquelle je veux booster ces possibilités, sur la base des leçons tirées du succès de l'opération de gratuité du vélo dans les trains", a-t-il ajouté. (Belga)