Comme dans les autres hôpitaux, 1.000 personnes recevront le vaccin Moderna à La Louvière. Une dose leur a été administrée ce lundi et une deuxième le sera 28 jours plus tard.

La campagne a débuté par le personnel le plus exposé (unité Covid, soins intensifs, urgences). Les ministres fédéral et wallonne de la Santé, Frank Vandenbroucke et Christie Morreale, avaient fait le déplacement.

M. Vandenbroucke, qui a comparé l'arrivée des vaccins à un moment "festif", s'est également félicité que la barre des 100.000 personnes ayant reçu une première injection ait été franchie dimanche en fin de journée.

Mme Morreale a elle souligné la très large adhésion du personnel soignant au processus de vaccination. "On avait imaginé qu'un taux de vaccination de 70% était suffisant pour construire une immunité. Mais on remarque une adhésion bien plus importante dans le personnel médical: 82% selon les premiers chiffres, mais parfois jusqu'à 92% dans certains hôpitaux. Cela compte beaucoup car les personnes ont confiance en leur médecin, et cela pourrait convaincre les plus hésitants", a expliqué la ministre.

Belga
© Belga

"On sent bien qu'on est sur le chemin de la liberté", se réjouit-elle, soulignant encore l'accélération de la campagne de vaccination, dont on a beaucoup parle ces derniers jours. Concrètement, "la semaine prochaine, la vaccination va démarrer dans les centres d'hébergement pour personnes handicapées, avec trois semaines d'avance sur le dispositif initial. Début février ce sera au tour du personnel de soins de première ligne, soit les médecins, infirmiers, kinés, dentistes, pharmaciens, aides familiales, etc., qui auront des rendez-vous pour se faire vacciner, soit un dans un des hubs hospitaliers, soit dans un des sites majeurs de vaccination, à Bierset et Ronquières. Ceux-ci vont pouvoir être rodés avec ce personnel de première ligne".

Au Tivoli, "la seconde phase, qui débutera très rapidement dans les semaines à venir, permettra à l'ensemble du personnel de se faire vacciner sur base volontaire", précise le CHU.

Selon un sondage réalisé en interne, 72% des 810 répondants sont favorables à la vaccination, pour 18% d'indécis, se réjouit le CHU.

Comme dans les autres hôpitaux, 1.000 personnes recevront le vaccin Moderna à La Louvière. Une dose leur a été administrée ce lundi et une deuxième le sera 28 jours plus tard. La campagne a débuté par le personnel le plus exposé (unité Covid, soins intensifs, urgences). Les ministres fédéral et wallonne de la Santé, Frank Vandenbroucke et Christie Morreale, avaient fait le déplacement. M. Vandenbroucke, qui a comparé l'arrivée des vaccins à un moment "festif", s'est également félicité que la barre des 100.000 personnes ayant reçu une première injection ait été franchie dimanche en fin de journée. Mme Morreale a elle souligné la très large adhésion du personnel soignant au processus de vaccination. "On avait imaginé qu'un taux de vaccination de 70% était suffisant pour construire une immunité. Mais on remarque une adhésion bien plus importante dans le personnel médical: 82% selon les premiers chiffres, mais parfois jusqu'à 92% dans certains hôpitaux. Cela compte beaucoup car les personnes ont confiance en leur médecin, et cela pourrait convaincre les plus hésitants", a expliqué la ministre. "On sent bien qu'on est sur le chemin de la liberté", se réjouit-elle, soulignant encore l'accélération de la campagne de vaccination, dont on a beaucoup parle ces derniers jours. Concrètement, "la semaine prochaine, la vaccination va démarrer dans les centres d'hébergement pour personnes handicapées, avec trois semaines d'avance sur le dispositif initial. Début février ce sera au tour du personnel de soins de première ligne, soit les médecins, infirmiers, kinés, dentistes, pharmaciens, aides familiales, etc., qui auront des rendez-vous pour se faire vacciner, soit un dans un des hubs hospitaliers, soit dans un des sites majeurs de vaccination, à Bierset et Ronquières. Ceux-ci vont pouvoir être rodés avec ce personnel de première ligne". Au Tivoli, "la seconde phase, qui débutera très rapidement dans les semaines à venir, permettra à l'ensemble du personnel de se faire vacciner sur base volontaire", précise le CHU. Selon un sondage réalisé en interne, 72% des 810 répondants sont favorables à la vaccination, pour 18% d'indécis, se réjouit le CHU.