"Nous voulons bien sûr les célébrer et les honorer", a déclaré Jonathan Ornstein, à l'origine de cette journée et directeur du Centre communautaire juif de Cracovie, en Pologne. "Espérons que nous serons capables non seulement de les remercier (...) mais de faire vraiment en sorte, chaque fois qu'ils ont besoin d'aide, qu'ils peuvent vivre le restant de leurs jours dans la dignité, l'honneur et le bien-être", a-t-il ajouté dans une intervention lors d'une réunion en ligne pour marquer cette Journée. Israël commémore chaque année la Journée du souvenir de la Shoah tandis que le 27 janvier sont organisées les commémorations de la Journée internationale à la mémoire des victimes de l'Holocauste proclamée par les Nations unies et destinée à honorer la mémoire des six millions de juifs et des autres victimes exterminés par les nazis. "Mais ces journées sont principalement consacrées à la tragédie" de l'Holocauste, avaient souligné M. Ornstein et Michael Berenbaum, un spécialiste de la Shoah, dans le quotidien israélien The Jerusalem Post. "Les survivants de l'Holocauste méritent une journée de joie, une journée de célébration. Non une journée devant être partagée avec la condamnation des nazis", ont-ils estimé. M. Ornstein a choisi le 26 juin car cette date est celle de l'anniversaire d'un survivant connu de l'Holocauste en Pologne, Marian Turski, qui fête ses 95 ans ce mois-ci. La première célébration de cette journée a été avancée à ce jeudi car elle coïncidait cette année avec le Shabbat. Parmi les participants à la célébration de cette journée figurait le réalisateur américain Steven Spielberg, dont l'un des films phare est "La Liste de Schindler". Cette journée, a-t-il souligné dans une intervention en ligne, "est une célébration longtemps attendue des témoins vivants, dont nombreux sont ceux que j'ai le plaisir de connaître". En 1994, Spielberg a mis en place une fondation qui a réalisé des enregistrements vidéo de 55.000 témoignages de survivants et témoins de l'Holocauste. Il est réjouissant de "voir que plus de 60 organisations sont venues aujourd'hui pour célébrer l'héroïsme, les sacrifices, les vies des personnes les plus courageuses que j'ai jamais connues", a ajouté le cinéaste. (Belga)

"Nous voulons bien sûr les célébrer et les honorer", a déclaré Jonathan Ornstein, à l'origine de cette journée et directeur du Centre communautaire juif de Cracovie, en Pologne. "Espérons que nous serons capables non seulement de les remercier (...) mais de faire vraiment en sorte, chaque fois qu'ils ont besoin d'aide, qu'ils peuvent vivre le restant de leurs jours dans la dignité, l'honneur et le bien-être", a-t-il ajouté dans une intervention lors d'une réunion en ligne pour marquer cette Journée. Israël commémore chaque année la Journée du souvenir de la Shoah tandis que le 27 janvier sont organisées les commémorations de la Journée internationale à la mémoire des victimes de l'Holocauste proclamée par les Nations unies et destinée à honorer la mémoire des six millions de juifs et des autres victimes exterminés par les nazis. "Mais ces journées sont principalement consacrées à la tragédie" de l'Holocauste, avaient souligné M. Ornstein et Michael Berenbaum, un spécialiste de la Shoah, dans le quotidien israélien The Jerusalem Post. "Les survivants de l'Holocauste méritent une journée de joie, une journée de célébration. Non une journée devant être partagée avec la condamnation des nazis", ont-ils estimé. M. Ornstein a choisi le 26 juin car cette date est celle de l'anniversaire d'un survivant connu de l'Holocauste en Pologne, Marian Turski, qui fête ses 95 ans ce mois-ci. La première célébration de cette journée a été avancée à ce jeudi car elle coïncidait cette année avec le Shabbat. Parmi les participants à la célébration de cette journée figurait le réalisateur américain Steven Spielberg, dont l'un des films phare est "La Liste de Schindler". Cette journée, a-t-il souligné dans une intervention en ligne, "est une célébration longtemps attendue des témoins vivants, dont nombreux sont ceux que j'ai le plaisir de connaître". En 1994, Spielberg a mis en place une fondation qui a réalisé des enregistrements vidéo de 55.000 témoignages de survivants et témoins de l'Holocauste. Il est réjouissant de "voir que plus de 60 organisations sont venues aujourd'hui pour célébrer l'héroïsme, les sacrifices, les vies des personnes les plus courageuses que j'ai jamais connues", a ajouté le cinéaste. (Belga)