Depuis sa prestation de serment, le 20 janvier, il ne s'est jamais plié à cet exercice potentiellement périlleux, contrairement à Donald Trump et Barack Obama au même stade de leur mandat. Sa réticence à répondre aux questions des journalistes dans le cadre d'une conférence de presse, qui permet des relances, faisait l'objet de critiques croissantes. (Belga)

Depuis sa prestation de serment, le 20 janvier, il ne s'est jamais plié à cet exercice potentiellement périlleux, contrairement à Donald Trump et Barack Obama au même stade de leur mandat. Sa réticence à répondre aux questions des journalistes dans le cadre d'une conférence de presse, qui permet des relances, faisait l'objet de critiques croissantes. (Belga)