"Pour la police, on a réuni une commission parlementaire spéciale, mais on n'a pas pris en considération les pompiers", relève le syndicaliste. "Le plan global de sécurité et de prévention 2021-2024 inclut des mesures pour la police, mais pas pour nous. La situation s'empire. Il y a un an, en septembre, on nous a lancé dessus des cocktails Molotov dans le centre de Bruxelles. C'était la première fois en Belgique ! Il est tombé à un mètre d'un pompier et aurait pu l'enflammer. Mercredi soir, il y a eu un guet-apens dans le quartier Versailles à Neder-over-Heembeek. Des jeunes ont mis le feu à des conteneurs par deux fois. La première fois, la police est venue avec nous, mais pas la seconde. On a alors reçu des pavés et on a dû partir en laissant les conteneurs brûler. Bientôt, on va en arriver à la même situation qu'en France et on va recevoir des micro-ondes et des frigos lors des interventions. Les pompiers méritent d'être protégés." Le SLFP revendique de manière plus large une meilleure considération du service d'incendie. Il pointe ainsi le manque de promotions ou encore l'état des casernes. (Belga)

"Pour la police, on a réuni une commission parlementaire spéciale, mais on n'a pas pris en considération les pompiers", relève le syndicaliste. "Le plan global de sécurité et de prévention 2021-2024 inclut des mesures pour la police, mais pas pour nous. La situation s'empire. Il y a un an, en septembre, on nous a lancé dessus des cocktails Molotov dans le centre de Bruxelles. C'était la première fois en Belgique ! Il est tombé à un mètre d'un pompier et aurait pu l'enflammer. Mercredi soir, il y a eu un guet-apens dans le quartier Versailles à Neder-over-Heembeek. Des jeunes ont mis le feu à des conteneurs par deux fois. La première fois, la police est venue avec nous, mais pas la seconde. On a alors reçu des pavés et on a dû partir en laissant les conteneurs brûler. Bientôt, on va en arriver à la même situation qu'en France et on va recevoir des micro-ondes et des frigos lors des interventions. Les pompiers méritent d'être protégés." Le SLFP revendique de manière plus large une meilleure considération du service d'incendie. Il pointe ainsi le manque de promotions ou encore l'état des casernes. (Belga)