"Notre espoir est que ce long entretien pourra dans les jours qui viennent apporter des résultats" sur l'afflux des migrants venus du Bélarus à la frontière polonaise, a commenté l'Élysée, indiquant que Vladimir Poutine avait dit qu'il allait "en parler" à son homologue bélarusse Alexandre Loukachenko. Le président du Bélarus s'est d'ailleurs également entretenu de son côté avec la chancelière allemande Angela Merkel lundi au téléphone, a rapporté l'agence de presse étatique bélarusse. Cet entretien téléphonique, le premier entre M. Loukachenko et un dirigeant européen depuis la répression par son régime d'un mouvement de contestation l'an dernier, a duré une cinquantaine de minutes, a rapporté l'agence Belta, sans fournir d'autres détails. (Belga)

"Notre espoir est que ce long entretien pourra dans les jours qui viennent apporter des résultats" sur l'afflux des migrants venus du Bélarus à la frontière polonaise, a commenté l'Élysée, indiquant que Vladimir Poutine avait dit qu'il allait "en parler" à son homologue bélarusse Alexandre Loukachenko. Le président du Bélarus s'est d'ailleurs également entretenu de son côté avec la chancelière allemande Angela Merkel lundi au téléphone, a rapporté l'agence de presse étatique bélarusse. Cet entretien téléphonique, le premier entre M. Loukachenko et un dirigeant européen depuis la répression par son régime d'un mouvement de contestation l'an dernier, a duré une cinquantaine de minutes, a rapporté l'agence Belta, sans fournir d'autres détails. (Belga)