Avec sa visite, la première officielle du président après la tentative de coup d'État du 15 juillet, Recep Tayyip Erdogan veut resserrer les liens de son pays avec la Russie. Les relations entre les deux pays se sont dégradées en novembre après que la Turquie a abattu un avion de combat russe à la frontière syrienne. Depuis, les deux pays semblent s'être réconciliés. La relation entre la Turquie et l'Occident, elle, se dégrade depuis que les chefs d'État américains et européens ont condamné publiquement les mesures prises par le président turc après le coup d'État raté. (Belga)

Avec sa visite, la première officielle du président après la tentative de coup d'État du 15 juillet, Recep Tayyip Erdogan veut resserrer les liens de son pays avec la Russie. Les relations entre les deux pays se sont dégradées en novembre après que la Turquie a abattu un avion de combat russe à la frontière syrienne. Depuis, les deux pays semblent s'être réconciliés. La relation entre la Turquie et l'Occident, elle, se dégrade depuis que les chefs d'État américains et européens ont condamné publiquement les mesures prises par le président turc après le coup d'État raté. (Belga)