"Cette nuit, au petit matin, un tir d'une salve du système hypersonique Zircon a été effectué", a déclaré le dirigeant russe lors d'une réunion gouvernementale diffusée à la télévision, ajoutant que l'opération s'était déroulée "avec succès". "C'est un grand événement pour le pays et une étape significative pour renforcer la sécurité de la Russie et ses capacités de défense", a-t-il poursuivi, sans plus de détails sur le tir. Selon plusieurs médias russes, c'est la première fois que Moscou annonce le lancement d'une "salve" de Zircon. Le ministère russe de la Défense n'a, pour l'heure, pas donné d'informations complémentaires. Le premier tir officiel d'un Zircon date d'octobre 2020. D'autres essais ont eu lieu depuis dans l'Arctique russe, notamment à partir de la frégate Amiral Gorchkov et d'un sous-marin immergé. Le dernier tir d'essai de ce missile remontait au 16 décembre. Dans le contexte des tensions avec les pays occidentaux, en particulier avec Washington, la Russie a multiplié les annonces de mise au point de nouvelles armes présentées par M. Poutine comme "invincibles", à l'exemple du Zircon. D'une portée maximale d'environ 1.000 kilomètres, celui-ci doit équiper les navires de surface et les sous-marins de la flotte russe. Les premiers missiles hypersoniques nouvelle génération Avangard, capables d'atteindre une vitesse de Mach 27 et de changer de cap et d'altitude, ont pour leur part été mis en service au sein de l'armée russe en décembre 2019. La Russie cherche aussi à développer ses armes utilisables dans l'espace. Mi-novembre, elle a pulvérisé un vieux satellite soviétique en orbite, suscitant la colère des Occidentaux qui l'ont accusée d'avoir mis en danger la Station spatiale internationale (ISS) en causant un nuage de débris. (Belga)

"Cette nuit, au petit matin, un tir d'une salve du système hypersonique Zircon a été effectué", a déclaré le dirigeant russe lors d'une réunion gouvernementale diffusée à la télévision, ajoutant que l'opération s'était déroulée "avec succès". "C'est un grand événement pour le pays et une étape significative pour renforcer la sécurité de la Russie et ses capacités de défense", a-t-il poursuivi, sans plus de détails sur le tir. Selon plusieurs médias russes, c'est la première fois que Moscou annonce le lancement d'une "salve" de Zircon. Le ministère russe de la Défense n'a, pour l'heure, pas donné d'informations complémentaires. Le premier tir officiel d'un Zircon date d'octobre 2020. D'autres essais ont eu lieu depuis dans l'Arctique russe, notamment à partir de la frégate Amiral Gorchkov et d'un sous-marin immergé. Le dernier tir d'essai de ce missile remontait au 16 décembre. Dans le contexte des tensions avec les pays occidentaux, en particulier avec Washington, la Russie a multiplié les annonces de mise au point de nouvelles armes présentées par M. Poutine comme "invincibles", à l'exemple du Zircon. D'une portée maximale d'environ 1.000 kilomètres, celui-ci doit équiper les navires de surface et les sous-marins de la flotte russe. Les premiers missiles hypersoniques nouvelle génération Avangard, capables d'atteindre une vitesse de Mach 27 et de changer de cap et d'altitude, ont pour leur part été mis en service au sein de l'armée russe en décembre 2019. La Russie cherche aussi à développer ses armes utilisables dans l'espace. Mi-novembre, elle a pulvérisé un vieux satellite soviétique en orbite, suscitant la colère des Occidentaux qui l'ont accusée d'avoir mis en danger la Station spatiale internationale (ISS) en causant un nuage de débris. (Belga)