Tous, ils se maintiennent, ou progressent même. Comment le savent-ils ? Parce que dans la rue les gens leur parlent d'un ton encourageant, leur tapent sur l'épaule ou les accueillent à bras ouverts lors des visites à domicile. "C'est bien que vous vous présentez, nous en avons assez de l'administration actuelle", leur dit-on. Ou : "Je vous ai toujours bien aimé. Vous avez ma voix." Eh oui, parfois aussi : "Bien joué, bourgmestre. Ajoutez-y six ans."
...