Il y y a des élections dans l'air, les propos se font perfides, les formules assassines, les mots sont pesés pour appuyer là où ça doit faire mal chez l'adversaire. Déjà, Ecolo a commencé à souffrir. A endurer le rappel d'un souvenir traumatisant élevé au rang de gros mot : " écotaxes ". Vieille histoire. Les jeunes tentés par la vague verte ne peuvent l'avoir en mémoire, les plus âgés l'auront plus ou moins zappée. Qu'à cela ne tienne : des âmes charitables, à gauche comme à droite, sont toutes disposées à la leur conter, sans jamais se lasser.
...