1. Quel est le problème des numéros d'urgence 101 et 112 ?
...

1. Quel est le problème des numéros d'urgence 101 et 112 ?Si les citoyens ont besoin de la police, ils doivent appeler le 101. Pour les pompiers ou l'ambulance, c'est le 112. Derrière ces numéros se cachent plusieurs centres qui traitent les appels d'une manière différente. Si quelqu'un a besoin de la police et appelle tout de même le 112, il sera redirigé. En situation d'urgence, cela peut faire perdre un temps précieux.2. Seront-ils remplacés par un seul numéro d'urgence ? Le 101 et le 112 continueront d'exister, mais leur fonctionnement changera. Lorsque les gens appelleront ces numéros, ils entendront un menu de sélection. Pour les ambulances ou les pompiers, ils devront appuyer sur la touche 1, pour la police, sur la touche 2. Ainsi, les personnes en situation d'urgence n'auront pas à se souvenir du numéro dont elles ont besoin.3. Un menu de sélection améliorera-t-il le service?Absolument. Fin 2018, un projet pilote a été déployé à Namur et en Flandre occidentale. Le nombre d'appels inutiles au centre d'urgence 112 a diminué de 30%. Il y a eu 14% d'appels inutiles en moins au numéro 101. Cela permet aux centrales de rester libres pour les appels urgents qui peuvent sauver des vies.4. Et si les gens ne comprennent pas la sélection du menu ?Ils sont alors automatiquement redirigés vers le centre d'appels d'urgence compétent pour leur territoire. S'ils font un mauvais choix, ils seront redirigés vers le bon centre d'appel par l'opérateur, comme c'est le cas actuellement. Toute personne qui appelle le numéro d'urgence sera donc toujours aidée.5. Que deviendra le numéro 1722 ?Ce numéro est maintenant activé lorsqu'il y a beaucoup d'appels non urgents, par exemple lors d'orages violents. De cette façon, le 112 reste libre pour les appels dont dépendent des vies. Dans le courant de l'année 2020, 1722 sera disponible en permanence. De plus, il y aura un guichet électronique où des demandes non urgentes via smartphone ou ordinateur pourront être faites.De plus, nous dresserons une liste d'exemples concrets afin de mieux informer les citoyens lorsqu'ils doivent composer le 112. Par exemple, nous voulons leur faire comprendre clairement qu'ils ne devraient pas appeler ce numéro lorsqu'un arbre a été abattu.